Culture à Leipzig et sa région

Leipzig - Découvrez encore plus de culture

Le paysage culturel­ de Leipzig est à la fois unique et varié. Un séjour de courte durée ne vous permet que d’entrevoir la diversité de la scène ­culturelle. De nombreux visiteurs reviennent pour cette raison régulièrement à Leipzig. Des événements culturels uniques ou ­­réguliers, la ville n’en finit pas d’offrir aux amoureux­ de culture un programme qui les enchantera.

Découvrez ici l’inspiration et quelques astuces pour composer votre programme culturel individuel. Voyagez dans le temps et apprenez-en plus sur les événements culturels marquants­ comme la Révolution pacifique et la­ Bataille des Nations. Puis revenez au présent et découvrez les différentes facettes actuelles de la culture présente aux quatre coins de la ville. Leipzig vit de culture et la vivacité de sa vie culturelle est une raison de plus d’aimer cette ville.      

70 000

personnes ont scandé dans les rues de Leipzig, le 9 octobre 1989, les mots « Pas de violence ! »

100

Les événements organisés dans le cadre de la Foire du rire de Leipzig vont faire travailler vos zygomatiques

200 %

de sensations fortes culturelles garanties à Leipzig

Sur les traces de la Révolution pacifique

Automne 89 à Leipzig

Les habitants de Leipzig, qui ont marché par centaines de milliers sur l’artère principale autour du centre-ville en 1989, exigeaient des changements. Le jour décisif de la Révolution pacifique fut le 9 octobre 1989, lorsque 70 000 personnes manifestèrent en criant « Nous sommes le peuple ! » et « Pas de violence ! , entraînant la chute du régime de la SED à Leipzig. Leur courage, leur volonté et leur refus de la violence leur ont permis d’écrire l’Histoire. Les images bouleversantes des manifestations du­ lundi de l’automne 1989 ont fait le tour du monde. Elles montraient des personnes décidées à réclamer leurs droits démocratiques­ fondamentaux dans une société figée.

Ces manifestations ont permis à Leipzig de changer le cours de l’Histoire de l’Allemagne et de poser la première pierre de la ­réunification. Il s’agit là en effet d’un événement historique sans lequel l’Union européenne, telle que nous la connaissons aujourd’hui, n’existerait pas. Dans la nuit du 9 novembre, un mois après la manifestation décisive du ­lundi à Leipzig, le mur de Berlin est tombé.

La ville commémore chaque année les événements de la Révolution pacifique sur le thème « Automne 89 - En route vers la démocratie ». Tous les 9 octobre, jour officiel de la commémoration pour la ville, est organisée la Fête des Lumières, point d’orgue de cette série­ d’événements. Des milliers d’habitants et de visiteurs se réunissent sur la place ­Augustusplatz et commémorent les événements de 1989 au rythme d’illuminations spectaculaires.

 

Lieux de souvenirs dans l’espace public

Pour maintenir le souvenir de la Révolution pacifique de Leipzig, la ville combine des éléments d’une culture du souvenir vivante à un ancrage de la mémoire visible dans l’espace public.

  • 20 stèles marquent les lieux où commencèrent les manifestations pour la démocratie en 1989 et 1990.

  • Chacun de ces lieux a vu se dérouler des actions qui contribuèrent à la fin de la dictature de la SED.

  • Des photos et des textes en allemand et en anglais expliquent la particularité, la diversité et l’originalité de la Révolution pacifique de Leipzig.

Église Saint-Nicolas et place de l’église Saint-Nicolas

L’église Saint-Nicolas, où les prières pour la paix et les manifestations du lundi ont eu lieu, est le symbole de la Révolution pacifique de 1989 pour le monde entier. Le point d’orgue de la place de l’église Saint-Nicolas est la colonne  Nikolaisäule, érigée en 1999, qui est la reproduction d’une colonne couronnée de feuilles de palmier de la nef de l’église Saint-Nicolas et qui commémore le point de départ des manifestations du lundi.

Une fontaine en granit, élégante et sobre, transforme la place de l’église Saint-Nicolas en un lieu de communication et de calme durant toute l’année. L’eau qui déborde est le symbole de l’aspiration à la paix des personnes qui ont manifesté de manière pacifique pendant l’automne 1989.

 

Entrée du musée Runde Ecke (le coin rond). © Philipp Kirschner

Musée commémoratif du « Runde Ecke »

Le musée situé dans le bâtiment « Runde Ecke » (le coin rond) est un incontournable pour tous ceux qui visitent Leipzig. Dans les locaux de l’ancienne administration de district de la Sécurité ­d’État (Stasi) de Leipzig, vous pourrez en apprendre davantage sur le rôle et la fonction de la Stasi pendant la dictature du SED ainsi que la manière dont la Révolution pacifique permit sa chute.

Dans le cadre de la Foire du livre de Leipzig, des lectures et des présentations­littéraires ont lieu dans l’ancienne salle de cinéma de la Stasi. Ces événemnets permettent un voyage dans le temps inoubliable en combinant la rencontre de ­témoins, la projection de courts-métrages à une offre musicale.

More details

Plaque commémorative « Sécurité d'État »

Sur le Dittrichring, au numéro 24, une imitation de l’inscription ­originale de l’ancienne administration­ de district ­de la Sécurité d’État indique le lieu depuis lequel la Stasi a surveillé et espionné les habitants de Leipzig pendant presque 40 ans. Une plaque rappelle l’occupation pacifique du bâtiment, acte central de la prise de contrôle par les habitants de Leipzig et premier pas vers la révolution démocratique de leur pays.

Cloche de la démocratie sur la place Augustusplatz

Depuis 2009, à l’entrée de la rue Grimmaische Straße, se trouve une cloche de la démocratie, qui rappelle la manifestation du lundi 9 octobre 1989, événement décisif qui a entraîné la chute de la RDA. 

C’est le cadeau qu’ont fait les associations de fonderie d’Allemagne de l’Est à la ville de Leipzig à l’occasion du 20 ème anniversaire de la Révolution pacifique, le 9 octobre 2009.

Sa conception artistique a fait l’objet d’un concours organisé par la Kulturstiftung Leipzig et a été remporté par l’artiste berlinois Via Lewandowsky. La cloche de la démocratie a été coulée en août 2009 à Lauchhammer.

Forum de Leipzig sur l’histoire contemporaine

L'exposition permanente est consacrée à l'histoire de la division et de l'unité des deux Allemagnes, de la dictature ainsi que de la résistance dans la zone d'occupation soviétique et en RDA.

More details

L’ancien centre d’exécution de la RDA

L’exposition située dans le centre d’exécution traite le sujet de la peine de mort en RDA, abolie seulement en 1987.

More details

Schulmuseum (Musée de l’histoire de l’école)

Le Musée de l’histoire de l’école de Leipzig montre comment l'école et l'enseignement ont évolué au cours des 100 dernières années.

More details

Musée du bunker de la Stasi de Machern

C'est ici que le ministère de la Sécurité d'État (« Stasi ») construisit, à la fin des années 1960, le bunker qui servit de poste de commandement alternatif au chef de l'administration du district de la Sécurité d'État de Leipzig. 

More details

Bataille des Nations de Leipzig

La plus grosse bataille du 19ème siècle

Avec environ 600 000 soldats originaires d’une douzaine de peuples différents, la Bataille des Nations resta jusqu’au début du 20 ème siècle la plus grande bataille de l’histoire du monde. Plus de 100 000 soldats y perdirent la vie. Elle est considérée comme la bataille décisive du processus de libération des territoires occupés par Napoléon.

La Bataille des Nations fut amorcée le 14 octobre 1813 par un combat équestre à Liebertwolkwitz, auquel participèrent plus de 14 000 cavaliers. Napoléon insista pour en faire une bataille­ décisive et s’opposa, du 16 au 19 octobre 1813, avec ses troupes à la coalition des armées étrangères, largement supérieure en nombre. 

Napoléon, privé de tout allié, dut s’avouer vaincu et se retira avec ses troupes le 19 octobre 1813. Les forces coalisées s’emparèrent de Leipzig, qui ne comptait à l’époque que 30 000 habitants. Parmi les 59 000 blessés des deux côtés, un grand nombre de soldats mourut par faute de soins médicaux et une épidémie de typhus s’abattit sur Leipzig. Cette défaite marqua la fin définitive des ambitions de pouvoir napoléoniennes sur les territoires allemands. 

 

91 mètres

de hauteur totale

501 marches

de la base jusqu’à la plateforme panoramique

60 mètres

de longueur pour le relief représentant la bataille sur la face avant du monument

10 mètres

de haut pour les colosses

Impressions du Monument de la Bataille des Nations 

Lieux de la Bataille des Nations

Théâtre, cabaret et variété

Les théâtres de Leipzig : variés et pleins de vie

Si vous vous intéressez au théâtre, au cabaret ou à la variété, Leipzig est exactement la ville qu’il vous faut. La grande richesse qu’elle a à offrir enthousiasme sans fin tous les visiteurs de cette ville de foire à l’immense héritage culturel. 

Les théâtres de Leipzig  se caractérisent par une très grande variété de scènes, grandes et petites. Vous pourrez admirer, par exemple, des mises en scènes très travaillées au Schauspiel Leipzig  et des représentations particulièrement innovantes auTheater der Jungen Welt. L’été, se rajoute une grande variété de scènes de ­théâtre estivales. Les représentations y ont lieu en plein air, dans une atmosphère magnifique.

C’est à Leipzig que se trouve le plus grand nombre ­de cabarets : c’est la raison pour laquelle Leipzig est considérée en Allemagne comme la capitale du cabaret. Les programmes proposés ­ offrent un large spectre de spectacles, au sein desquels le dialecte saxon, pratiqué avec soin par tous les ensembles, joue un rôle majeur.

Le théâtre de revue et de variété est un des points forts de l’art du spectacle de Leipzig. Découvrez des spectacles à couper le souffle avec acrobates, magiciens, musiciens et comédiens tout en dégustant des mets hors du commun. La Foire du rire de Leipzigle plus grand festival de cabaret et spectacles humoristiques d’Allemagne à caractère international, est un incontournable pour tous les fans de cabaret. La Foire du rire a lieu tous les ans à l’automne. Le Festival européen de l’humour et de la satire, qui s’étend sur 11 jours et propose plus de 100 événements de qualité - cabaret, spectacles humoristiques et de clowns, musique et divertissement, garantit aux grands comme aux petits des courbatures des zygomatiques.

 

Les scènes de théâtre de Leipzig

L’entrée de la Musikalische Komödie (comédie musicale) du Westbad. © Tom Williger

Les grands théâtres de Leipzig Découvrez à Leipzig offrent un programme varié. Vous pouvez découvrir d’autres théâtres libres, plus petits, dans tous les coins de la ville - avec ou sans scène fixe.

L’été, différentes scènes en plein air vous accueillent, comme par exemple le « théâtre d’été » du Gohliser Schlösschen (Gentilhommière de Gohlis). Le choix de scènes en plein air est aussi large que l’éventail des genres­ théâtraux. Le programme des grands théâtres vous propose des représentations toute l’année. Mise en scène classique ou moderne, théâtre politique ou mélodramatique, épique ou expérimental : au théâtre à Leipzig, il y en a pour tous les goûts.

Les théâtres de Leipzig sont par ailleurs forts d’un passé empreint de rebondissements et de traditions qui remonte au 18 ème siècle. Dès 1766, le premier théâtre municipal d’Allemagne a été érigé sur ce qui est aujourd’hui la place Richard-Wagner. Un invité de marque, Johann Wolfgang von Goethe, était présent pour son inauguration puisqu’il était étudiant à Leipzig à cette époque. L’un des points d’orgue de l’histoire théâtrale de Leipzig  est entre autres la première de la « Pucelle d'Orléans ». La pièce de Friedrich Schiller fut présentée en 1801 pour la première fois dans l’ancien théâtre comique de la ville situé sur la Rannische Bastei.

L’art du spectacle dans toute sa splendeur

Leipzig est la capitale du cabaret en Allemagne. En RDA déjà, les cabarets comme la Leipziger Pfeffermühle, le cabaret academixer ou encore la Leipziger Funzel permettaient l’exercice de la satire politique critique. L’État, qui se trouvait dans leur viseur, était la cible de leur humour aiguisé et de leurs piques mordantes. Mais le public devait lire entre les lignes : en effet, pour éviter la censure, les artistes usaient d’allusions et de plaisanteries chargées de sous-entendus­.

Cette tradition se poursuit dans les cabarets d’aujourd’hui. Depuis la Révolution pacifique de 1989, d’autres salles ont été ouvertes à Leipzig, entre autres le cabaret-théâtre SANFTWUT  ou encore le Central Kabarett Leipzig. Ces scènes constituent la meilleure preuve que cet art reste très vivant. La satire politique côtoie des soirées littéraires et musicales et d’autres types de spectacles. Le dialecte saxon est pour presque tous les artistes un thème récurrent. Les divers ensembles le pratiquent avec soin.

L’offre en cabarets est enrichie par le Krystallpalast Varieté : profitez d’une soirée inoubliable avec spectacles­ acrobatiques vertigineux, magie, musique live et programmes humoristiques, le tout accompagné de délices gastronomiques. Vous ne serez pas déçus !

Cabarets de Leipzig

Foire du rire de Leipzig

Le Festival européen de l’humour et de la satire est une véritable attraction. Des artistes internationaux feront travailler chacun de vos ­zygomatiques et vous divertiront­ à grand renfort d’humour bien placé et de satire mordante. Les artistes qui sortent du lot reçoivent une distinction, le « Prix Löwenzahn de Leipzig ».

Le festival offre un mélange de satire politique, cabaret, musique et spectacle humoristique de qualité. Celui qui ne rira pas à la Foire du rire de Leipzig ne trouvera pas à rire ailleurs.

Lieux de représentation de la Foire du rire

It appears that you are using Microsoft Internet Explorer as your web browser to access our site.

For practical and security reasons, we recommend that you use a current web browser such as Firefox, Chrome, Safari, Opera, or Edge. Internet Explorer does not always display the complete content of our website and does not offer all the necessary functions.